vendredi 24 mars 2017

Les vichyssoises


Sachez que j'ai toujours mal, c'est presque devenu un état d'esprit...

D'ou peut être une séance photos assise, mes cuisses ne pouvant malheureusement plus me porter.

Alors, je ne vais pas vous saouler avec ma vie, mon oeuvre, ma gym aujourd'hui, mais vous parler directement de ces deux petites dernières.

Parce que bon, c'est le printemps, il y a des bourgeons partout et même que hier, je n'ai pas mis de chaussette!

Je suis à deux doigts de troquer mon sac à main en cuir contre un de mes paniers, c'est dire si je suis au taquet.

Donc, le vichy, les pots de confitures de grand mère, la Normandie, Brigitte Bardot, tout ça tout ça.
Soit on aime, soit on déteste parce que trop connoté.








Moi, je trouve ça hyper frais le Vichy et c'est exactement ce dont j'ai envie en ce moment.
Je l'ai agrémenté de petits volants en Liberty pour y ajouter un peu de fantaisie et j'aime beaucoup ces deux associations.






C'est un modèle hyper facile à vivre, à porter noué ou non et qui va vraiment avec tout.
Bref, j'espère que ces deux blouses vous plairont.
Elles sont disponibles dans la boutique ici.

Je vous souhaite un merveilleux week-end!




mercredi 15 mars 2017

J'ai fais du sport


Et BIM!
Ca t'en bouche un coin hein?
(Bien sur que non, tu t'en cogne comme de ta première chaussette et ma foi, ça ne m'étonne guère)

Moi par contre ça m'a étonnée, je peux te le dire.
Bon, le sport, les muscles et moi ça n'a jamais été le fol amour.
J'ai toujours été relativement mince (surtout du haut) et ai toujours vécu une entente cordiale avec mes capitons.
Disons que je trouvais qu'il fallait faire trop d'efforts pour m'en débarrasser...

(Sainte flemme!!!!!)

Mais je ne te cache pas que la quarantaine arrivant à grands pas, 
(ça se compte en semaines à l'heure ou je vous parle!)
le capiton a commencé à se sentir vraiment bien à l'aise chez moi et a même eu tendance à bonifier si tu vois ce que je veux dire.

Et moi, il m'a fallu un temps fou pour m'en rendre compte.
J'ai pourtant des pantalons merveilleux relégués aux oubliettes faute de taille trop serrée,

(Et non ce ne sont pas les jeans de mes 18 ans, je suis quand même un peu réaliste...)

 un miroir qui me hurle dessus chaque matin ou presque et un manque d'énergie terrible.

(Sur ce dernier point je me suis longtemps réfugiée derrière les nuits de Luce mais bon, maintenant elle dort et encore heureux elle aura trois ans en juin!)

Bref, j'ai fais un déni de grosseur.

Et là, tout à coup la semaine passée ça m'a sauté aux yeux.
Bon, peut être que la perspective des beaux jours y est pour quelque chose mais le fait est que j'ai pris conscience que ça ne reviendrait pas tout seul.

(Snif)

J'ai donc chopé un programme sur les internets auquel je me tiens depuis TROIS jours
(trois jours et elle fanfaronne, la pauvre!!!)
et j'ai mal, mais j'ai mal, c'est affreux.

Avant je disais: "Je suis crevée", maintenant je dis: "J'ai mal".
Je ne suis pas sure qu'il y en ai un qui vaille mieux que l'autre....

Néanmoins et même si ça ne fait que trois jours, le fait d'avoir si mal me fait prendre conscience qu'il était vraiment temps de s'y mettre et je me sens moins fatiguée, j'ai plus d'énergie et ça me fait un bien fou.

La preuve, il est 23h30, en temps normal je serais dans les bras de Morphée et là je vous écris bien gentiment dans mon canapé.
J'ai même pas encore baillé, c'est pour dire.

Bref, la suite au prochain épisode, on va voir si je tiens le cap....

Et sinon, voilà le patron de Colette que vous avez eu l'ai de beaucoup aimer quand je l'ai présentée ici ou .

Colette, elle a plein de petits détails.
Des volants aux épaules, du passepoil, des manches avec pattes indéchirables et poignets et un pli creux au dos.

Mais surtout, elle a un décolleté!!!!
(C'est un fait suffisamment rare pour être souligné)

Pas un décolleté que la pudeur désapprouverait hein, un décolleté qui fait que tu ne dois pas vérifier toutes les deux secondes si ta lingerie ne fait pas coucou à l'assemblée.










En terme de difficulté, rien de bien méchant, elle est tout à fait adaptée à un niveau intermédiaire et en terme de tissu elle va à peu près avec tout ce qui n'est pas trop épais.

Voilà, j'espère que vous l'aimerez.
Le patron est disponible ici comme d'habitude et un pas à pas en image est à votre disposition .



Je vous embrasse et ah oui, j'oubliais....
J'AI MAL!!!!!

lundi 6 mars 2017

Entrevoir le printemps




La semaine passée nous sommes allés chez ma mère avec les enfants en faisant un petit stop par Toulouse.

Tu le croiras ou non 
(enfin, si tu habites à Toulouse toi-même tu sais)
mais nous avons passé une journée complète au jardin avec des saucisses qui grillaient et même qu'on a attrapé un coup de soleil.

Pour nous pauvres troglodytes sortant de notre caverne nordique c'était surréaliste.
Bon, le reste de la semaine a été miteux mais bon, on était quand même fin février.

Et puis on est rentrés chez nous et entre temps les crocus étaient sortis pour former par endroit un magnifique tapis jaune.

Bref, c'est le début de la lumière au bout du tunnel non?



Du coup voilà celle qui devrait faciliter la transition.
Enfin pour moi en tout cas.
Un peu de fraicheur et des fleurs, c'est tout ce dont j'ai envie en ce moment.

Le savais tu que la jupe taille haute allonge la silhouette?
Le savais tu qu'avec ce genre de forme évasée elle sublime les hanches?
Le savais tu qu'elle cache allègrement ce que les raclettes diverses et variées ont légèrement amplifié?
Le savais tu que cette longueur est hyper facile à porter et non, ne tasse pas même si on est petite...

Bref, je ne couds pas souvent de jupes, j'en porte peu mais là ça a été une révélation.




Et puis je lui ai mis des poches.
(Je ne sais pas toi, mais moi je ne sais jamais quoi faire de mes mains...)

Bref, vous la voyez ici en mode glagla, c'est l'hiver...




Mais elle marchera très bien au moment de tomber les collants.
(Si tu as les yeux qui piquent c'est normal, ce sont mes jambes phosphorescentes qui n'ont pas pris de coup de soleil, elles...)



Tu l'imagines ton panier en osier pour aller au marché?
Tu les imagines ces lunettes de soleil de star que tu n'as pas dégainées depuis des lustres?
Tu l'imagines ce petit vin blanc en terrasse?

Un jour viendra...
Patience!!!!


Cette petite jupe est donc à retrouver dans la boutique ici et pour les sceptiques, sachez qu'elle peut aussi être réalisée en longueur genou...

Bonne semaine!!!!



















jeudi 16 février 2017

Colette











Bon, le printemps est à nos portes ou presque, on va pouvoir se dégager un peu le cou.
Le décolleté n'est pas ma spécialité, c'est le moins que l'on puisse dire...
Probablement parce que je n'en porte quasiment jamais, je suis beaucoup trop frileuse pour ça.

Mais je dois reconnaitre que de m'être attelée à cet exercice m'a beaucoup plu.
J'ai donc essayé de proposer un décolleté ni trop profond, ni trop près du cou de manière à ce que tout le monde s'y retrouve.
Et bien cela n'a pas été chose aisée de trouver les bonnes proportions.

Je vous présente donc Colette 
(décolleté.... colette, tout ça, tout ça c'est un peu simpliste mais bon...)
en deux versions.
La première dans un voile de coton blanc tissé de fil argenté et la deuxième dans un plumetis de coton noir.

C'est un modèle très facile à porter et qui va avec tout.

Sur la version blanche j'ai mis un passepoil vieux rose mais vous pouvez aussi choisir un passepoil argenté si vous le désirez et pour la version noire vous pouvez choisir un passepoil doré.










J'espère que ce nouveau modèle vous plaira.
Pour plus de détails c'est ici.



Je vous souhaite une très belle fin de semaine!

jeudi 9 février 2017

La blouse Victoria


Vous avez beaucoup aimé la blouse "Les petits skieurs" qui s'est retrouvée sold out en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.
(Enfin, il reste un 38, je dis ça, je ne dis rien...)

Et comme je me suis acharnée sur ce patron, j'avais envie de vous proposer une nouvelle version.
Oui, je sais encore des fleurs, mais je ne peux pas résister à un bel imprimé fleuri, c'est plus fort que moi.

Et celui là est incroyable!!!!
C'est une viscose au tombé et au touché merveilleux.
Typiquement le genre d'imprimé qui te fait tout le job, pas la peine de se casser la tête pour le reste.




J'espère que comme moi vous l'aimerez.
Elle est un peu plus chère que "les petits skieurs" en raison du prix du tissu.
La blouse est disponible dans la boutique ici.



Je vous embrasse!


dimanche 29 janvier 2017

De saison...



Ca fait quelques semaines que j'ai ce tissu qui m'a littéralement tapé dans l'oeil quant je l'ai vu.

Non mais ces petits skieurs, ils sont déments non?
Bon alors je sais qu'il ne neige plus des masse et que le redoux est là un peu partout mais bon, on est jamais qu'en janvier...

Bref, j'étais excitée comme une puce et au moment de le couper bim, là page blanche...

Je l'ai regardé, lui ai tourné autour, l'ai drapé et puis finalement je me suis lancée.
Il aura fallu pas moins de 10 prototypes pour arriver à un résultat qui me plaise.
Un modèle à col mao revisité. Raté.
Une chemise classique mais twistée avec du passepoil moutarde. Raté.
Une blouse boutonnée au dos avec des manches gigot. Raté.

Bref, je ne vais pas tous les énumérer, vous avez saisi.

Et puis en parallèle Luce est rentrée à l'école et ça m'a filé une claque que j'étais loin d'imaginer.
En un coup je l'ai vue grande et affirmée
(voir trop affirmée d'ailleurs, on a un mini dictateur à la maison et par moment, ça épuise de se faire hurler dessus)
heureuse d'être enfin dans la cour des grands
(enfin, vous voyez ce que je veux dire, dans sa cour personne ne dépasse 1,10m je pense)
de plus en plus autonome et débrouillarde et...

.... et alors que ça aurait du me remplir de joie et de fierté, ça m'a complètement mise à plat.

Elle a été un bébé malade qui requérait beaucoup de présence et de soins et nous nous sommes totalement dévoués à son bien être.

A tel point que je crois m'être complètement oubliée dans l'affaire.

Et là elle n'a plus autant besoin de moi, elle va bien, elle est hyper contente d'aller à l'école et moi, je pars en quête de celle que j'étais et que je pourrais être à nouveau maintenant.
Je crois que c'est un coup classique, il se fait juste que je ne l'avais pas du tout vécu comme ça avec Nino.

Ceci explique surement le pourquoi du comment de 10 prototypes et des tergisversations pas possible autour d'un tissu...

Mais en même temps, maintenant que j'ai mis le doigt dessus,
(je suis très lente en introspection, je mets des plombes à comprendre d'ou vient le noeud quant il y en a un)
je trouve qu'il y a quelque chose de grisant dans le fait de se bousculer un peu et de sortir de sa zone de confort.

Si ça se trouve je vais peut être même me mettre au sport...
(Mouhahahaha, si seulement)




Et donc, pour en revenir à nos moutons,
(ça va, vous êtes toujours là?)
ce tissu me faisait tellement sourire, que j'ai finalement trouvé qu'une forme un peu stricte lui allait bien.

Il s'agit d'un voile de coton d'une douceur à tomber et qui fonctionne avec tout et presque toutes les couleurs.

J'espère qu'elle vous plaira et vous fera vous aussi sourire...





Pour les détails pratiques c'est ici que ça se passe.

Je vous souhaite un merveilleux lundi.
Oui, je sais merveilleux et lundi ne vont pas spécialement ensemble mais on va dire que si pour une fois.