dimanche 14 mai 2017

Les matins qui chantent


Je ne sais pas chez vous, mais ici tous les matins ne se ressemblent pas.

Il y a les matins bénis, ou tout roule, chacun sait ce qu'il a a faire et le fait, chacun est aimable, et la journée peut commencer en toute quiétude.

Et puis il y a les matins qui chantent ou devrais je plutôt dire qui crient, voir qui gueulent...

Un exemple au hasard pris cette semaine.

Luce se réveille à 6h10 soit une heure trop tôt en pleine forme et a vraisemblablement comme première envie pour entamer sa journée de crapahuter dans notre lit en nous hurlant dessus.
Hurlements divers et variés qui vont de "J'ai faim à je dois faire pipi, papaaaaaaaaaaaa, mamannnnnnnnn, tu es embêtant, allez lève toi!!!!!" et j'en passe et des meilleurs.

Bref, Christophe se lève.
Je le bénis et me rendors.

Au moment ou je me lève, Nino arrive dans sa chambre l'air maussade.
Bonjour mon coeur, ça va?
NON!!!!!!
Moi aussi je t'aime mon chéri, qu'est ce qu'il se passe?
Papa m'a demandé de me changer et de mettre un t-shirt à la place de mon marcel.
Bon, ben si papa te l'a demandé, fais-le.
Oui, mais je n'ai pas envie...

A ce stade là, je lâche l'affaire et continue à me préparer tout en gardant un oeil sur l'ainé qui tourne autour de son armoire sans réussir à se décider.
Il est sur le point de redescendre sweat à capuche zippé jusqu'au cou quand je lui demande si il a changé de t-shirt.
Oui, oui me répond il...
Pas dupe je lui demande de me montrer et là bien entendu le dit marcel est toujours là.
Toujours calme je lui dis que je ne vois pas ou est le problème dans le fait de changer de t-shirt et que son père a raison, on est pas en plein été.

C'est là qu'il me regarde en disant que c'est sont seul haut blanc et qu'il a gym et qu'il a perdu son t-shirt de gym.

Il n'en fallait pas plus pour délivrer le dragon prisonnier en moi.
"Quewaaaaa!!!! Tu te fous de moi, ça fait trois fois depuis le début de l'année que je renouvèle l'intégralité de ce foutu sac de gym et tu as encore réussi à perdre un truc?
Non mais ça ne va pas la tête, de toute façon je m'en fous tu peux aller à la gym à poil, c'est ton problème et pas le miens, tu n'as cas faire attention à tes affaires, il est hors de question que je rachète le moindre élément sensé composer ce sac!!!!"

Maintenant tu changes de t-shirt sans râler comme ton père te l'a demandé et tu quittes mon périmètre visuel, merci.

Sur ce je descend légèrement excédée.

En bas c'est pugilat, Christophe tente désespérément d'habiller Luce qui refuse les vêtements qu'il lui propose.

Nino arrive, je lui dis de se grouiller, qu'on part dans 10 minutes et que si il part le ventre vide, ce sera son problème.

Il profite donc de ce beau climat de sérénité pour renverser 1 litre de lait sur lui et par terre en se servant ses céréales.

Je suis à deux doigts de me jeter dans le canal.

"Nino, tu montes te changer, Luce, arrête de crier et mets ta blouse, chéri j'arrive pour prendre le relai avec la naine mais je dois d'abord éponger le litre de lait par terre!!!!!"

Epongeage fait, je fonce sur Luce pour libérer Christophe et le combat de catch matinal cher à tout le monde c'est bien connu peut commencer.
Viens là que je te plaque sur le canapé pour réussir à enfiler ton pantalon et tes chaussettes.
Bim, je me prends un coup de genoux dans l'oeil, un chaussure valse de l'autre côté du salon, Luce hurle comme un goret et moi comme une possédée.

Nous somme en plein dans la mélodie du bonheur ou je ne m'y connais pas.

A l'heure prévue du départ tout le monde est prêt et tire la gueule, c'est merveilleux.

Les enfants largués à l'école, il est 8h30, je ressemble à un épouvantail hirsute et hagard et je n'ai qu'une envie, aller me recoucher.






Et sinon la petite dernière on en parle maintenant que je suis calmée?

Merveille intersidérale (rien que ça) de voile de coton dévoré nude.

Je l'ai voulue sans fioritures pour rendre hommage au tissu mais avec de jolis détails quand même.
Un col légèrement arrondi, des manches retroussées pour un beau maintient, des fonces partant du col pour un effet loose et une longue patte de boutonnage.

Ici je la porte avec un jean taille haute et des escarpins mais elle est parfaite ceinturée sur une jupe ample, avec un jean un peu large et des nu pieds, le soir ou le jour.

Bref, sans vouloir me lancer des fleurs, je la trouve vraiment chouette cette nouvelle blouse.
J'espère qu'elle vous plaira autant qu'à moi.








Elle est à retrouver dans la boutique ici.



Je vous embrasse!!!!!

1 commentaire:

  1. Si j'avais lu ça avant de réceptionner les blouses de mon amie ce matin, je vous aurais proposé une bise solidaire !!! Quel plaisir de savoir qu'on n'est pas toute seules. Elles sont très très jolies par ailleurs, donc deux fois merci et bonne journée...

    RépondreSupprimer